Catégories
Thermomètre

Qui a inventé le thermomètre ?

Le thermomètre est l’un des instruments de premiers secours les plus courants dans presque tous les foyers. Il est utilisé pour mesurer la température du corps. L’article suivant vous permettra d’en savoir plus sur qui a inventé le thermomètre et quand.

La température est un paramètre qui permet de mesurer la chaleur moyenne ou l’énergie thermique d’une particule dans une substance. Elle ne dépend pas du nombre de particules dans un objet, car il s’agit d’une mesure moyenne. Il s’agit de la propriété physique qui permet de mesurer la chaleur d’un objet. La température est mesurée par un instrument appelé thermomètre, et l’échelle la plus courante pour la mesurer est l’échelle Celsius (°C). Le thermomètre est un instrument de mesure très important, mais êtes-vous déjà interrogé sur son histoire ? Quand le thermomètre a-t-il été inventé, et par qui ? Les quelques paragraphes qui suivent répondront à toutes vos questions.

vieux thermomètre

Histoire du thermomètre

Les gens ont toujours su faire la différence entre différentes températures. Même l’homme de l’âge de pierre savait que le feu est chaud et que la neige était froide. La seule chose que les gens ne comprenaient pas était comment mesurer la température. Ils n’avaient pas d’échelle spécifique leur permettant de mesurer la chaleur d’un objet au toucher. De plus, il y a un grand manque de traces écrites concernant la mesure de la température dans l’histoire. On ne peut donc pas croire que les anciens Égyptiens, Chinois, Romains, Grecs ou Assyriens n’avaient aucun moyen spécifique de mesurer la température. Au cours de cette période, l’histoire du thermomètre reste un mystère.

Pourtant, les personnes qui vivaient aussi loin que 300 avant notre ère connaissaient le principe de base de la mesure de la température. Ils savaient que l’expansion de l’air par la chaleur et la contraction par le froid peuvent être utilisées pour mesurer la température. Ce principe a été exploré et prouvé par Philon de Byzance, en 300 avant J.-C.. Cependant, il fallait un génie pour véritablement explorer et inculquer le principe afin de fabriquer un thermomètre fonctionnel.

Galilée et son grossier thermoscope

On dit que Galilée a inventé le thermomètre en l’an 1593. En réalité, ce que Galilée a inventé est en fait un thermoscope. Bien que ces deux instruments soient liés à la température, le thermoscope ne mesurait pas les différences de température. Au lieu de cela, c’était un instrument qui indiquait simplement ces différences. Le thermomètre, quant à lui, mesure la température absolue. Le thermoscope n’avait pas d’échelle, donc on pouvait connaître un changement de température, mais pas mesurer la différence exacte. De plus, on ne pouvait pas enregistrer de données pour référence ultérieure. Cependant, ce n’était qu’un petit pas pour que d’autres prennent les devants et poursuivent l’invention du thermomètre. Benedetto Castelli, conseiller du pape en 1626 et professeur de mathématiques à l’université de Rome, a écrit en 1638 au sujet du thermoscope qu’il a vu dans les mains de Galilée vers 1603 : «Il prit une petite fiole en verre, à peu près aussi grande qu’un petit œuf de poule, avec un col d’environ deux travées de long (peut-être 16 pouces) et aussi fin qu’une paille de blé, et chauffe bien la fiole dans ses mains, puis en retourna l’embouchure dans le récipient placé en dessous, dans lequel il y avait un peu d’eau. Lorsqu’il retira la chaleur de ses mains du flacon, l’eau commença aussitôt à monter dans le goulot, et s’éleva à plus d’un empan au-dessus du niveau de l’eau dans le vaisseau. Le même Sig. Galilée s’était alors servi de cet effet pour construire un instrument destiné à examiner les degrés de la chaleur et du froid.

Santorio Santorii et son thermomètre

Souvent, on conclut que Santorio Santorii a inventé le thermomètre en l’an 1654. C’était un Italien qui a appliqué une échelle à un thermoscope à air. Ainsi, on lui attribue souvent le mérite de l’invention du thermomètre moderne. Cependant, ce qu’il a inventé est un thermomètre à air dont les niveaux de précision sont très faibles. C’est parce que les gens ne comprenaient pas les détails derrière les effets de la pression atmosphérique variable à l’époque de Santorio.

Grand Duc de Toscane et son thermomètre à liquide dans le verre

Le thermomètre à liquide dans le verre est le plus connu des gens aujourd’hui. Cet instrument à liquide dans le verre a été inventé par Ferdinando II de Médicis, le Grand Duc de Toscane (1610-1670) en 1654. Il utilisait un remplissage d’alcool dans son instrument. Pourtant, celui-ci était lui aussi imprécis, car aucune échelle de mesure standardisée n’était utilisée.

Fahrenheit et son thermomètre à mercure

Daniel Gabriel Fahrenheit est l’inventeur de l’instrument moderne de lecture de la température que nous utilisons aujourd’hui. En 1714, il a été la première personne à fabriquer un thermomètre utilisant le mercure comme remplissage. Le mercure a permis d’obtenir des mesures plus précises que tous les thermomètres inventés auparavant. Fahrenheit a pu effectuer des mesures plus précises de la température, car il a utilisé des points fixes comme échelle de température pour son thermomètre. Il a divisé les points de congélation et d’ébullition de l’eau en 180°. Il a choisi 32 comme point fixe inférieur de l’échelle. Ce point inférieur ne descendrait pas en dessous de zéro, même si l’on mesurait les températures les plus basses. Aujourd’hui encore, l’échelle de Fahrenheit est largement acceptée et utilisée pour mesurer la température.

Reamur et son échelle de température

Rene Antoine Ferchauld de Reamur, un Français, a proposé une nouvelle échelle de température en 1713. Son échelle avait le point de congélation de l’eau à 0° et le point d’ébullition à 80°. L’échelle de Reamur a été rapidement mise au rebut et n’est plus utilisée aujourd’hui.

Celsius et son échelle

La personne suivante après Fahrenheit à proposer une échelle correcte pour mesurer la température était Anders Celsius, en 1742. Il a proposé une échelle de température qui divisait les points de congélation et d’ébullition de l’eau en 100 degrés. Celsius a choisi 0° comme point d’ébullition de l’eau et 100° comme point de congélation. Puis, environ un an plus tard, Jean Pierre Cristin, un Français, a inversé l’échelle Celsius. Il a créé l’échelle centigrade, où le point de congélation était de 0° et le point d’ébullition de 100°. L’accord international de 1948 a accepté l’adaptation de l’échelle de Cristin, qui est connue aujourd’hui sous le nom de Celsius. C’est l’une des échelles de mesure de température les plus utilisées dans le monde aujourd’hui.

Lord Kelvin et son échelle de température absolue

Sir William Thomson, 1er baron Kelvin, qui sera plus tard connu sous le nom de Lord Kelvin, a proposé l’existence d’un zéro absolu en 1848. Dans sa proposition, l’échelle de température absolue avec zéro degré était la plus basse température possible, où théoriquement le mouvement moléculaire cesse. Lord Kelvin a défini le 0K comme un début égal à -272°C. Kelvin est l’échelle scientifique actuelle de mesure de la température.

L’histoire du thermomètre est une longue histoire qui a connu de nombreux hauts et bas. De nombreux concepts ont dû être expliqués et de nombreuses théories prouvées pour que l’invention d’un thermomètre soit couronnée de succès.

L’histoire du thermomètre est une longue histoire qui a connu de nombreux hauts et bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *