Catégories
Natation sportive

Des techniques de natation étonnantes pour maîtriser la brasse

L’une des formes de nage les plus lentes utilisées au niveau international, la brasse offre un exercice complet au corps.

La brasse est une technique de nage qui permet de se déplacer dans l’eau.

Dans cette technique, le torse ne tourne pas et la tête reste hors de l’eau la plupart du temps. Bien que la technique de la brasse ne permette pas au nageur de se déplacer rapidement, elle est cependant connue pour apporter une grande stabilité. La brasse est enseignée aux personnes qui débutent dans la natation. Maîtriser cette technique au niveau professionnel n’est cependant pas une tâche facile. Le mouvement des mains dans la brasse ressemble à un mouvement de balayage, tandis que les jambes se déplacent comme un coup de pied de grenouille. Cette technique a été améliorée par les nageurs professionnels grâce à l’utilisation des hanches et des muscles abdominaux pour effectuer le «frog kick». Le «frog kick» est également connu sous le nom de «coup de pied fouetté» car les jambes sont frappées comme un fouet pendant la brasse. Beaucoup trouvent ce coup de pied, c’est-à-dire les mouvements des jambes, difficile à maîtriser. Pour cela, il est conseillé de pratiquer le coup de pied sur le bord de la piscine. Cela permet au nageur de se concentrer correctement sur le coup de pied. En ce qui concerne le mouvement de balayage des mains, il faut garder à l’esprit que les bras ne doivent pas être tirés trop largement. De même, l’épaule et le cou doivent être maintenus dans un état détendu, ce qui facilite le mouvement des bras.

Technique utilisée pour la nage de la brasse

Elle implique un mouvement vers l’avant des bras et des jambes. L’action de balayage utilisée dans cette forme de natation donne lieu aux trois mouvements suivants.

Outsweep

L’outsweep commence avec les paumes du nageur face à face et placées près de la poitrine. Les mains sont ensuite tendues alors que les paumes sont toujours tournées l’une vers l’autre ; cet alignement des mains ressemble à la forme d’une flèche. Les mains sont ensuite étirées dans toute leur longueur. L’action de balayage commence par une rotation des paumes le long des poignets pour qu’elles soient tournées l’une vers l’autre. Les mains s’écartent ensuite l’une de l’autre et balaient l’eau sans plier les coudes. Jusqu’à ce que l’outweep soit terminé, les mains doivent rester parallèles à la surface de l’eau.

Insweep

L’eau est poussée vers l’arrière pendant l’exécution d’un insweep. Pour que cela se produise, les mains doivent être dirigées vers le bas et pousser l’eau. Les mains qui étaient dans un plan horizontal pendant le outsweep, s’alignent maintenant verticalement. A la fin du sweep, les paumes reviennent à la position face à face devant la poitrine.

technique de brasse

Récupération

Dans la dernière phase, les mains reprennent la position initiale et les paumes se font face. A la fin de la phase de récupération, la tête est relevée au-dessus de la surface de l’eau pour respirer. Une petite chose à garder à l’esprit est de maintenir l’angle entre le corps et la surface de l’eau à un minimum.

Rentrée

Comme indiqué précédemment, entrer dans l’eau à un angle qui provoque le moins de traînée devrait être l’objectif des nageurs de brasse. Les mains doivent être complètement étendues vers l’avant avant d’immerger la tête dans l’eau.

Le mouvement des jambes dans cette technique implique les actions suivantes. Initialement, les jambes sont tendues vers l’extérieur tandis que les genoux restent ensemble. Les pieds se déplacent ensuite vers la partie postérieure tandis que les genoux restent ensemble. Ce mouvement est le précurseur du mouvement de poussée. Lorsque les jambes sont poussées vers le bas, elles s’éloignent du postérieur en suivant une trajectoire elliptique. Le cycle ci-dessus se répète pendant la brasse. Pendant toute cette activité, les genoux ne doivent pas trop s’enfoncer dans l’eau car cela augmente la résistance. L’idée sous-jacente est de produire une poussée maximale avec l’aide des jambes et de faire face à la moindre résistance possible. Le positionnement du corps pour ce mouvement doit être tel qu’il ressemble à une flèche où toute l’énergie nécessaire à la propulsion (du corps) est concentrée dans les jambes et les hanches. S’il y a une bonne coordination entre les mouvements des mains et des jambes, le processus de respiration acquiert un rythme agréable, ce qui permet d’améliorer la synchronisation de la respiration. La respiration doit se faire avec la bouche à un moment où le corps est soulevé pendant la phase de récupération.

Styles

Les différents styles de nage de la brasse sont le style ondulé, le style vague et le style plat. Par rapport au style conventionnel, le style vague se concentre davantage sur le mouvement d’insweep. Le style ondulatoire permet également au nageur de tirer plus de puissance du coup de pied grâce à l’utilisation des hanches et des muscles abdominaux. Il faut suffisamment de pratique pour maîtriser le style ondulatoire de la brasse. Le style ondulatoire est principalement utilisé par les nageurs souples. Ce style plat conventionnel fait appel à des balayages extérieurs puissants.

Histoire

L’histoire peut être retracée jusqu’à l’âge de pierre. Des images trouvées dans la grotte des nageurs située dans le sud-ouest de l’Égypte, décrivent l’utilisation de la brasse. Le premier livre sur la natation, Colymbetes, a été écrit par l’Allemand Nicolas Winman en 1538. Ce livre illustre les moyens systématiques d’apprendre à nager la brasse. La technique de la brasse a été introduite dans l’arène de la natation de compétition au début du 19e siècle. Le capitaine Matthew Webb a traversé la Manche à la nage en 21 heures et 45 minutes en utilisant la technique de la brasse. Les nageurs s’affrontent dans de nombreuses catégories différentes de brasse. Ces catégories sont le 50m, le 100m, le 200m, le 400m et le relais 4 x 100m.

Nageurs de brasse notés

  • Victor Davis du Canada
  • Alexander Dale Oen de Norvège
  • Amanda Beard
  • Leisel Jones d’Australie
  • Kosuke Kitajima du Japon
  • Luo Xuejuan de Chine

La technique de la brasse a survécu longtemps malgré l’essor et le développement de diverses autres techniques. De nombreuses nouvelles techniques ont évolué sans jamais réduire l’importance de la brasse. Contrairement à d’autres techniques de natation qui permettent d’améliorer la vitesse, la brasse est connue pour son potentiel d’étirement et de puissance des différents muscles de notre corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *